On le savait déjà, le végétarisme (régime alimentaire sans viande et sans poisson), peut s’avérer compliqué dans certaines situations de la vie quotidienne (comme lors de repas de famille par exemple). Mais lors d’un voyage, c’est notre estomac qui est mis à l’épreuve ! Cuba en fut la preuve. Pour les quelques végétariens présents dans notre groupe, l’alimentation fut réduite au riz et aux légumes ! En effet, les Cubains se nourrissant essentiellement à base de riz, de légumes, de viandes et de poissons. Si nous en avons beaucoup « riz », cela nous a également fait prendre conscience d’une chose importante. Cuba fait partie des pays dans lesquels la population se nourrit de ce qu’elle a, de ce qu’on lui offre. Loin de l’idée capitaliste et de la société de consommation, se nourrir n’implique pas la liberté d’un choix de régime, mais d’une nécessité. Bien sûr, aucun d’entre nous ne doutait de ce fait. C’est une chose de le savoir, une autre de le voir de ses propres yeux. Il n’y a pas l’idée d’un jugement moral, de décréter si le capitalisme est mieux, ou alors moins bien que le communisme. Cuba est une leçon de vie et d’humilité lorsque l’on vient d’un pays développé où nous avons la possibilité d’un choix de régime alimentaire et de ne pas être rationné. La vie quotidienne cubaine est un véritable choc culturel lorsqu’on le compare au nôtre, l’alimentation en fait partie.  

C’est le ventre désormais alimenté au riz, mais l’esprit doté d’une belle leçon de vie, que nous avons pris le chemin du retour.  

Publicités

Vivre son végétarisme à Cuba