Au coeur de l’alliance française avec Christian Estrade

 

Lors de notre 4e jour, nous sommes allés à L’Alliance Française, magnifique bâtiment offert par François Hollande en 2015 ornant l’avenue du Prado.

L’Alliance Française est une association promouvant la langue et la culture française à travers le monde. Elle favorise également la diversité et le dialogue culturels entre les peuples. Créée en 1883 par le scientifique Louis Pasteur, le diplomate Ferdinand de Lesseps, les écrivains Jules Verne et Ernest Renan ou encore l’éditeur Armand Colin, L’Alliance Française compte aujourd’hui plus de 816 écoles dans 137 pays, dont Cuba.

AllianceF3

Nous y avons rencontré Christian Estrade, attaché de coopération internationale scientifique et universitaire à Cuba. Sa mission est d’accompagner les docteurs cubains, et d’aider au financement à la mobilité des doctorants cubains en médecine en France.

Bien comprendre le fonctionnement de la réussite cubaine : l’enseignement supérieur 

Les Cubains sont très fiers de leur système scolaire et universitaire surtout dans la recherche scientifique et la médecine. Du fait de son régime communiste, l’école cubaine et les frais médicaux y sont gratuits. L’ascenseur social y fonctionne donc très bien. En échange de ce que l’État leur donne, les étudiants doivent fournir 3 ans de service social ou 2 ans de service militaire.

Il est important de comprendre que leur façon d’étudier est différente qu’en Occident, où il est inconcevable pour nous de travailler sans les nouvelles technologies. À Cuba, le wi-fi est quasi inexistant. Selon Christian Estrade, c’est une volonté du ministère de la Culture. L’État a un discours très conservateur vis-à-vis de l’accessibilité à la connexion wi-fi puisque cela permet une ouverture sur le monde et représente donc un danger pour la culture, la civilisation cubaine. Lorsque les étudiants étudient, ils ont un accès très limité à internet.

Le tourisme et la médecine

AllianceF2

L’intervenant explique que les deux ressources principales des Cubains proviennent majoritairement du tourisme, mais surtout de leurs avancées dans le secteur médical.

Possédant une forte matière grise, le régime cubain investit énormément dans la recherche médicale ce qui leur permet d’exporter une grande quantité de vaccins en Amérique du Sud. Le pays compte aujourd’hui 1 médecin pour 150 habitants, soit deux fois plus qu’en France.

En revanche,  les jeunes cubains rêvent de fuir Cuba afin d’aller s’établir ailleurs, là où la qualité de vie est meilleure. Malgré la multiplication par deux du PIB depuis 10 ans suite à la levée de l’embargo de B. Obama et de l’arrivée au pouvoir de Raul Castro en 2006, l’économie reste encore fragile et l’île reste encore parmi les États les plus pauvres de la région. Pour la plupart, leurs salaires sont insuffisants pour vivre décemment.

C’est pour cette raison que le régime castriste a concédé une ouverture au tourisme, Fidel Castro, ancien président de Cuba mort en 2016, a même déclaré que celui-ci était un « mal nécessaire ». Aujourd’hui, le pays accueille environ 4 millions de touristes chaque année, alors qu’en 1960 le tourisme était inexistant. Cela a permis au pays de s’enrichir dû notamment au tourisme « all-inclusive ». Tout ça dans l’optique d’offrir à la jeunesse cubaine de plus grandes perspectives d’avenir.

Même si, l’organisation du tourisme dans le pays échappe de plus en plus à l’État et se fait par les voyageurs eux-mêmes, rapportant ainsi moins d’argent au gouvernement.

                            Philippine Dufaux & Orlane Beylerian

Publicités