Les voitures à Cuba – Blanche & Orlane

Quand on entend parler de Cuba, on entend déjà les musiques latines, les verres de mojitos qui claquent, on entend aussi les fous-rires, les sourires et les bruits des vagues. On voit ses plages de sables fin, ses couleurs qui donnent du baume au cœur et ces magnifiques voitures qui nous font faire un bond en arrière et nous laisse sur notre derrière.
Cuba c’est un monde à part, un monde différent qui a décidé de s’arrêter dans les années 50. Mais Cuba a une histoire, et quelle histoire ! L’embargo qui a eu lieu 3 février 1962 a arrêté le temps et a laissé Cuba dans une atmosphère qu’aucun pays ne connaît actuellement. L’exportation et les importations n’ont alors plus fonctionné. Aucun arrivage, aucun départ, les Cubains ont donc dû faire avec ce qu’ils possédaient déjà. Leur plus gros bien était leur voiture. Mais comment faire quand aucunes nouvelles pièces ne peuvent arriver sur le territoire pour améliorer la fonctionnalité des voitures. Mais ce qui est remarquable, c’est que 60 ans après, les voitures sont toujours soit en train de rouler soit garées dans les rues de Cuba. Cela prouve bien de la solidité de ces modèles qui ont été conçu sur la durée. Mais si elles sont toujours en bonne santé, c’est bel et bien grâce aux ingénieux garagistes cubains qui ont su faire d’une voiture essence une voiture diesel ou encore installer des pièces chinoises sur des moteurs américains et enfin des appareils ménagers en guise de réservoir.
Alors même si l’embargo est maintenant levé et que les cubains se sont fournis de nouveaux modèles et que les voitures des années 50 se font de plus en plus rares dans les rues car les cubains ont vendu leurs voitures aux collectionneurs étrangers. Certaines sont toujours stationnées dans les rues du pays car retouchés maintes et maintes fois, elles ne conviennent plus aux collectionneurs « puristes ». Ces voitures restent tout de même l’emblème de Cuba et le charme de cette île. Mais au vue de la normalisation des relations entre Cuba et les Etats-Unis, ce trésor-là risque de disparaître petit à petit.
Les modèles les plus emblématiques que les garagistes cubains s’amusent encore à manipuler sont par exemple les fameuses Chevrolet de 1955, les très belles Buick produites entre 1949 et 1953, les très prisées Ford Skyliner de 1958, les symboliques Oldsmobiles Super 88 et enfin on peut trouver également les Pontiac Chieftain fabriquées entre 1949 et 1958.
Même si des modèles de voitures plus récent arrivent sur le territoire (à des prix exorbitants), les cubains conservent leurs vieilles voitures par manque d’argent mais aussi par attachement. À Cuba s’occuper de sa voiture est une passion car ils tiennent énormément à leur voiture devenue une vraie richesse culturel mais aussi touristique. En effet, rouler dans une de ces voitures semble être un passage obligatoire pour les touristes et surtout pour les passionnés d’automobile. Pour pouvoir profiter de cette expérience lors d’une après-midi, il faut compter entre 40 et 50 CUC. Une autre solution s’offre à vous celle d’emprunter un de ces taxis qui se balade un peu partout dans la Havane. Une expérience à ne surtout pas manquer.
Blanche Marcel & Orlane Beylerian

Publicités