L’art contemporain à Cuba – Anouk & Caroline V.

cover-r4x3w1000-58c51c39d75f2-callejon-de-hamel-redecoree-par-l-artiste-salvador.jpg

Callejón de Hamel, redécorée par l’artiste Salvador Gonzáles depuis 1990, cette impasse est devenue un temple de l’art afro-cubain à La Havane. B. MERLE/PHOTONONSTOP/AFP

Peu à peu, Cuba renaît, accueillant à bras ouverts de nouvelles libertés, une ouverture au monde extérieur, et cela notamment depuis la mort de Fidel Castro en Novembre 2016, l’un des symboles de la Révolution Cubaine. L’art y reprend ses marques, la Havane accueille désormais des artistes de grande renommé, notamment à la Fabrica de Arte Cubano avec la performance de Mick Jagger. Une promenade dans les rues de la Havane permet également d’admirer les peintures murales de Salvador Gonzáles, peintes dès le début des années 90. Mais qu’en est-il de l’art contemporain et de ses représentations dans le pays ? De plus en plus de lieux dédiés voient le jour parmi l’art officiel représenté dans le musée des Beaux-Arts ou le musée de la Ville, reflétant les époques coloniales.

Tenant particulièrement aux divers aspects culturels de l’île, la fameuse marque de rhum Havana Club est à l’origine de projets soutenant l’art contemporain à Cuba, notamment avec le projet Havana Cultura Visuals Arts. La marque profite de son rayonnement international pour montrer au reste du monde la profusion d’artistes présents à la Havane. Il est possible d’y avoir accès à partir de leur site internet (https://havana-club.com/en-ww/havana-live).

La Biennale de la Havane, datant de 1984, est considérée comme l’une des plus importantes manifestations artistiques au monde, un événement majeur qui attire dans la capitale cubaine des artistes du monde entier, venus en particulier des pays du Sud. Entre ouverture et développement, les enjeux sociaux, politiques et économiques de Cuba se multiplient. La Biennale de la Havane en est un symptôme. Lors de l’édition 2015, « sur la Plaza de Armas, les spectateurs se gaussent quand un homme travesti fait une entrée solennelle dans une cage, où il sera confiné pendant 60 heures pour documenter son environnement sur des draps de coton. Intitulée La Perla Negra, cette performance de l’artiste indien Nikhil Chopra s’interroge sur l’isolement cubain, qu’il soit interprété d’un point de vue géographique, économique, culturel ou politique. » (havana-cultura.com).

Aujourd’hui, la Biennale évolue dans un monde globalisé aux multiples facettes et les oeuvres n’échappent pas à ces diverses représentations : « les tensions existantes entre tradition et contemporanéité, le défi des processus historiques de colonisation, les relations entre l’art et la société, l’individu et sa mémoire, la communication humaine face au développement technologique et la dynamique de la culture urbaine ». (http://www.bienalhabana.cult.cu).

FAC

Crédit photo : micubahoy.com

La Fabrica de Arte Cubano (FAC), que l’on pourrait comparer au CENTQUATRE dans le 18ème arrondissement de Paris, a ouvert ses portes le 14 février 2014 (Calle 26 esquina a 11, Vedado, La Habana). Elle a pour objectif d’être un lieu de tremplin pour de nombreux artistes, et de représenter et soutenir l’art contemporain cubain. De nombreuses formes d’arts y sont représentées comme le théâtre, la musique, la danse, le cinéma, les arts plastiques, la littérature, la mode, le design, la photographie etc. Elle permet également de créer la rencontre et le dialogue entre les artistes et la population. Le souhait d’exposer des artistes provenants de tout le territoire est significatif, puisque certains jeunes artistes ne vivent pas à la Havane et sont donc éloignés du centre de développement de l’art cubain. Elle privilégie davantage les expositions collectives et en change environs tous les mois. Mais la Fabrica, qui est ouverte du jeudi au dimanche de 18h00 à 3h00 du matin, invite également des Djs. Ces soirées permettent de découvrir les oeuvres dans une ambiance nocturne leur donnant une toute autre perspective.

Et si vous êtes curieux, voici nos conseils, nos coups de coeur :

Cuba underground est une série de dix épisodes de sept minutes dédiés aux nouvelles formes d’arts croissant dans le pays. Bboys, krumpers, musique electro, tatouage et plus sont depuis peu représentés sur l’île, et on vous conseille d’y jetter un coup d’oeil ici, sur

Arte : https://www.arte.tv/fr/videos/RC-014306/cuba-underground/
Si vous souhaitez en connaître davantage sur la Fabrica de Arte Cubano, vous avez la possibilité d’en faire une visite à 360° sur leur site internet : http://www.fac.cult.cu/

La Biennale de la Havane en vidéo http://havana-cultura.com/fr/arts-visuels/12th-havana-biennial-2015

Autres sources :

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=1352

https://en.wikipedia.org/wiki/Museo_Nacional_de_Bellas_Artes_de_La_Habana

http://havana-cultura.com/fr/arts-visuels

https://www.jeparsacuba.com/2015/08/12/la-fabrica-de-arte-cubano-laboratoire-de-la-creation-cubaine-contemporaine/

Anouk Le Quilleuc et Caroline Venturini

 

Publicités